Ronde Van Vlaanderen Offroad

Peu avant 8h, rendez-vous sur le parking du Kluisberg (ou Mont-de-l’Enclus pour les francophones) pour la RVV Offroad, version Gravel. 99% de VTT autour de moi, je me sens un peu seul avec mon guidon tordu. Je vais vite comprendre pourquoi ūüėÄ

Je r√©cup√®re ma plaque et me met en route pour le parcours de 83 kms. Ca d√©marre fort avec la mont√©e du Kluisberg, c√īt√© route, pour s’engouffrer ensuite dans la for√™t. S’encha√ģne les singles en sous-bois, des bosses, des descentes, dans la boue et l’humide. Les gravelking SK font le travail dans la boue (√ßa d√©rape un peu de l’arri√®re mais l’avant tient le coup), mais mon d√©veloppement mini (34 √† l’avant et 32 √† l’arri√®re) me met rapidement √† la peine. A la sortie du bois, √† peine 10 kilom√®tres au compteur (et 200m de D+) que je me demande d√©j√† ce que je fous l√†.

J’arrive rapidement au 1er ravito, apr√®s avoir pass√© le Knokteberg et la c√©l√®bre rue de la Ronde et le d√©filement des illustres vainqueurs de cette course mythique. Je fais le plein des bidons et mange un morceau. Je discute avec 2 VTTistes flamands qui regarde avec curiosit√© mon gravel. En route pour la suite des hostilit√©s. Au bout de 25 kilom√®tres, apr√®s le Scherpenberg et quelques singles et chemins de campagne, j’arrive √† la bifurcation entre le parcours du 58 et celui du 84. Vu l’√©tat de mes jambes, je prend sans h√©siter la direction du 58 kms.